LE VAGINISME : L’impossible pénétration

Posted in Conseils

Ceci serait la définition, aucune pénétration, voire  même  aucune possibilité de se toucher localement elle-même et encore moins lors d’un examen gynécologique

En fait il s’agit d’une contraction involontaire des muscles autour du vagin, du périnée et des muscles abdominaux.

Cette contracture rend toute pénétration impossible  car en mettant les muscles ainsi sou tension, se produit alors une tétanisation des muscles de tout le corps d’où la douleur  rendant toute pénétration impossible.

La patiente vie cela comme si c’était l’acte en lui-même  qui serait à l’origine de cette douleur .Par conséquent on comprend bien que toute tentative de pénétration peut être traumatisante  pour les deux  partenaires.

Les origines du vaginisme sont multiples :

Les peurs et angoisses dues à des lacunes dans la connaissance de son corps

Je dirais que dans notre culture c’est souvent le cas, les jeunes filles ne reçoivent aucune éducation sexuelle tout au contraire on rend cette région du corps tabou et intouchable, hachouma de toucher tout cela afin de préserver cette fine membrane qu’est l’hymen !!! On ne cesse de répéter à la petite fille de ne pas trop écarter les jambes de ne  pas monter a vélo et toute autres croyance…..

On peut ainsi comprendre que quand la jeune fille devient femme et que le jour J est là et bien la peur et toutes les angoisses paraissent et c’est une montagne infranchissable qui se présente a elle ce jour ci .Inconsciemment tout le corps se contracte et la douleur est là.

Savoir aussi que ces femmes qui souffrent du vaginisme ont également des troubles psychiques liés à des personnalités névrotiques ou psychotiques.

Bien sur l’origine peut être un traumatisme affectif voir sexuel à l’enfance voir même un premier examen gynécologique mal préparé et donc traumatisant

Concernant la prise en charge

Les traitements du vaginisme sont en général assez simples et donnent satisfaction quand ils sont bien menés avec un bon accompagnement.

Dans un premier temps:Debuter par un traitement local

qui  consiste  en l’utilisation de bougies de tailles progressives pour amener peu à peu la patiente à accepter et prendre conscience qu’une pénétration est possible .

Cette méthode bien sur est accompagnée par le gynécologue qui apprend à la patiente comment prendre conscience  de son périnée en lui introduisant la bougie par taille progressive .

Ce travaille ce fait d’abord par le gynécologue puis la patiente elle-même, qui apprend a introduire les bougies ,et quand c’est possible faire participer le partenaire c’est encore mieux.

Celle ci prend conscience de son intérieur, constate la profondeur de son vagin et s’assure par elle-même que quelque chose peut entrer en soi sans douleur.

On lui apprend ainsi peu à peu a dominer son spasme musculaire défensif et donc se relâcher

Ce traitement par bougies peut être intégré par la patiente en quelques   séances .Cette auto pénétration permet ainsi de lever souvent le problème

Il est très fortement conseiller également en parallèle de cette réappropriation de son corps, de travailler la partie psychologique afin de trouver l’origine de cette angoisse de la pénétration.